12 kilomètres

Hier, je suis partie courir dans l’objectif de dépasser enfin les 10km.

Je me suis dit que j’allais courir toujours tout droit, jusqu’à ce que ma montre indique 6km. Là j’aurais plus le choix, il faudra bien que je fasse le chemin en sens inverse et donc que j’atteigne les 12km.

Alors c’est parti, je ne cours pas trop vite pour ne pas me cramer, je profite à fond, le long du canal de l’Ourq. Je cours plus loin que jamais sur ce chemin que j’emprunte pourtant toutes les semaines. Je pars à la découverte de Pantin, jusqu’à arriver au bout du chemin (du moins c’est ce qu’il me semble dans le noir) et en face d’une sorte de terrain vague / bâtiment abandonné. Ma montre n’indique que 5,5km mais comme je commence un peu à avoir peur (je suis pas spécialement trouillarde mais comme je cours sans mon téléphone et que le quartier est pas hyper réputé, on sait jamais !) , je fais demi-tour en me disant que je rajouterai 1km au trajet du retour.

screen

Depuis le début j’ai une allure constante d’à peu près 6mn30 au kilomètre et je me sens incroyablement bien. D’habitude je suis plutôt autour de 6 , 6’10 et je suis essoufflée, j’ai soif, hâte que ça se termine… mais hier j’ai découvert le monde merveilleux de l’endurance fondamentale. 20 petites secondes par kilomètres me font passer de l’effort au plaisir. J’ai l’impression que je pourrais courir 1000 bornes (ahhhh le pouvoir des endorphines ! ). Je ne suis que joie et bonheur, j’ai envie de faire un câlin aux autres coureurs que je croise (mais je me suis retenue, ne vous inquiétez pas), bref j’ai envie de crier à tous les passants « vive la vie », de le twitter, de l’instagramer, de le tagguer par terre… tout est beau : le canal, l’architecture la nuit, les lumières, le petit vent qui m’évite d’avoir chaud, les couples qui se baladent, mes baskets sur le bitume… tout je vous dis ! (ah, le pouvoir des endorphines ! bis).

Je fais partie des gens qui accordent de l’importance à l’amélioration de leur chrono. Je ne vais donc pas me lancer dans un discours « mais on s’en fou du chrono, courons pour courir ». MAIS alors que je découvre les plaisirs de l’endurance fondamentale, je me dis que je devrais quand même moins me mettre la pression pour faire toujours mieux que la fois précédente. Le chrono en course officielle, oui ! Mais pour les sorties « juste comme ça », je vais essayer d’y accorder moins d’importance ! Et je suis sure que je finirai de toute façon par aller plus vite 🙂

Au 9ème km ça commence à être un peu plus difficile parce que mon ampoule refait surface (d’habitude c’est au 3ème, ya du progrès !) et que mes lombaires commencent à être douloureuses, mais bon je ne vais pas chipoter pour les 3 petits km qui restent. Je passe devant chez moi au 11ème km donc, mais ne cède pas et refais un petit tour du quartier pour atteindre les 12 fixés, toujours au top et toujours pas essoufflée !

Au final 1h17 et des brouettes, ce qui est bien car je n’avais jamais couru plus de 1h03 et j’ai lu qu’il était important de ne pas augmenter trop rapidement le temps de course !

PS : suis-je la seule, quand je cours, à penser à des articles philosophiques à écrire sur mon blog, qu’au final je ne finirai pas par écrire ?

Publicités

29 commentaires

  1. Coucou !
    Les joies du cool quand on galope. Tu les as vraiment très bien décris.
    Par contre, sur une reprise, je ne saurai que trop te conseiller de ne pas dépasser 1h. Et d’ici 2-3 semaines commencer à refaire un peu de fract court (30″/30″). Gentiment.
    Bon courage.

      1. Ca roule. J’en bave à mort. C’est vraiment trop con le 10km.
        Un tout p’tit coup de fract te fera du bien. Genre 8×30″/30″. Puis semaine suivante 10×30″/30″. Puis 12×30″/30″. Sans appuyer. Juste pour aller chercher des sensations de vitesse. Et pour voir si ça tient…

  2. J’ai l’impression de me retrouver dans ton billets. Les 12km sont également mon prochain objectif en terme de sortie longue. Et pour répondre à ta question, l’idée de mon blog tout entier est venu lors d’une séance running 🙂

  3. Ahahah la joie de courir à la cool.
    Je dois avouer que depuis le début de la semaine c’est ce que je fais courir sans regarder le chrono mais en regardant le paysage (bon pas top vu que c’est le centre ville mais je profite plus)!!!!!

    La petite boucle du quartier je la fais aussi genre quand je termine a 9.4 ou un truc du genre, je me dis que mes voisins doivent me prendre pour une folle quand je fais des allers et retours dans la rue!!!!

    1. Oui c’est clair, c’est trop bien !
      Ahah pareil, j’ai en particulier un pâté de maison dont j’aime bien faire le tour quand il me manque 300 ou 400mètres, du coup je passe plusieurs fois au même endroit et les gens doivent se demander pourquoi je ne suis pas tout simplement un chemin tout droit haha…

  4. Je fais pareil pour la technique de l’aller retour, mais bon du coup c’est pas forcément très intéressant au niveau du paysage^^
    En tout cas bravo pour cette sortie ! Je pense qu’il faut vraiment allonger tes sorties très doucement si tu ne veux pas te blesser. Je suis un peu parano mais je ne rajoute jamais plus d’1,5km par rapport à ma plus longue.
    Complètement d’accord avec toi, je cours pour améliorer mon chrono, ça me booste 😀

    1. Même au bord des quais c’est pas top ?
      Merci 🙂 Pareil je pense augmenter par tranches, et surtout pas trop vite… J’ai le temps de toute façon, si je participe à un semi ça sera en 2015, l’objectif pour le moment est de ne pas se blesser effectivement !
      Comment faisaient les gens avant les montres, appli and co ? Ca doit être pour ça qu’il y avait moitié moins de coureurs héhé…

      1. Quand j’ai commencé j’avais jsute un chrono et comme je faisais un chemin le long d’une route ben je passais en voiture pour voir combien de km ça faisait!!!!
        Ou sinon je calculais en rentrant avec google map!!!!

      2. Ben tu sais par avance ce que tu vas croiser, donc le retour n’est jamais drôle !
        Mais c’est clair je vois pas l’intérêt de courir si on ne peut pas avoir un beau graphique fluo en rentrant !

  5. C’est cool tout ça!!! Les sorties en EF c’est super important!! Au point de vue des performances j’ai lu c’était d’en faire pour le corps assimile les sorties précédentes (je crois..pas sûr du tout) mais surtout moralement c’est top. Tu cours sans trop te fatiguer, tu prends tin temps donc tu profites un peu de ce qui t’entoure (oui même dans Paris) et surtout quand tu es tranquille comme ça, tu peux refaire le monde. .
    Parce que quand je cours je refais le monde. …même Platon et Socrates je les mets a l’amende!!!

    1. Oui j’avais même lu quelque part que c’était aussi (voire plus) efficace que les fractionnés ! Du coup j’ai décidé que c’était vrai haha.
      Effectivement moralement c’est le pied, je pense en faire carrément plus souvent !
      Je ne suis donc pas la seule à philosopher… Platon et Socrate (surtout lui puisqu’il n’a jamais écrit d’ailleurs !) devaient être de grands coureurs aussi… avec leur pote Philippidès :p

        1. De mon côté mon moi intérieur a une répartie de malade!! Il refait ma vie et m’en invente une nouvelle en ayant toujours les mots justes 🙂
          Socrates n’a jamais écrit??!! Comment ça se fait qu’on se souvient de lui comme ça alors??

            1. Je vois que madame est culturée 🙂 😛
              J’en savais rien mais ca m’a pas empêché de faire péter un 14 en philo au bac (t’as plus de 300 abonnés qui allaient me prendre pour un poireau a cause de mon inculture…alors il faut bien que je me la pète un peu héhé !!!)

  6. Top ! Ca me fait super plaisir pour toi que tout se passe aussi bien ! Ca me rappelle l’an dernier, je courais 12K pendant ma prépa 10K (ma plus longue SL était de 1h20), et je passais par plusieurs phases : d’abord, la petite pointe de stress quand tu arrives à 40 minutes et que tu te dis « Bordel, j’ai juste fait la moitié alors qu’il y a pas si longtemps, c’était quasiment la durée de ma sortie », puis l’envolée des endorphines.
    Moi, le plus long que j’ai fait c’est 14k en 1h30, c’était en janvier dernier et je garde un souvenir fou de cette sortie au parc. Pour me motiver, ce que je faisais c’était d’y aller km par km, histoire de pas flipper.
    J’ai hâte de revenir à cette distance, c’est trop magique, profite ! 🙂

    1. C’est exactement ça ! 🙂
      Tout pareil, je me dis souvent « bon allez 1km de plus, c’est quoi ? » et 1km par 1km on arrive à une belle sortie ! Alors que « bon allez aujourd’hui je fais 5km de plus » ça fait beaucoup plus peur !!!
      Où en es tu de ta reprise toi ? J’espère que tu pourras vite recourir 14km 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s