Gym & NTC

Mon bracelet connecté et moi 

Quand le fuelband est sorti, j’en ai tout de suite voulu un (oui je dois vous l’avouer… malgré des études en communication je reste une victime du marketing, mais je me soigne…).

Et puis quand j’ai vu le prix je me suis dit que ce n’était pas si indispensable surtout que la précision ne semblait pas être au rendez-vous puisqu’il faut obligatoirement utiliser ses bras pour que l’activité soit prise en compte, ce qui n’est pas le cas sur un vélo par exemple.

Et puis mon père m’en a ramené un des Etats-Unis et j’ai enfin pu me faire mon propre avis.

Le mien est un polar loop, et est assez facile à prendre en main.

Le bracelet propose 4 catégories d’information :

« Activity » : Indique ce qu’il me reste à faire pour atteindre mon objectif. Elle indique 3 moyens d’y parvenir :

–          Jog : le temps qu’il faudrait courir pour y arriver

–          Walk : le temps qu’il faudrait marcher

–          Up : le temps d’activités quotidiennes non sportives type faire la vaisselle, le ménage ect… Je trouve que le nom « up » n’est pas idéalement trouvé mais c’est un détail.

Si je veux atteindre mon objectif, j’ai donc le choix parmi ces 3 propositions.

«  Calories » : indique les calories dépensées pendant la journée. Je ne regarde pas cette catégorie qui ne m’intéresse pas trop puisque j’ai du mal à la trouver intéressante sans avoir le calcul des calories « ingérées » et comme je ne compte pas les calories…

« step » : indique le nombre de pas. Comme tout podomètre, la précision n’est pas extrême mais ça va j’ai vu bien pire. Je regarde souvent cette catégorie car j’essaye d’atteindre les 10 000 pas conseillés par jour mais je ne les atteins pas si facilement que je le pensais. Du coup ça me motive à rentrer du boulot à pied par exemple (et hop, + 2000 pas !)

« time » : il indique l’heure, tout simplement.

Personnellement, je le laisse branché sur « time » car c’est l’information dont j’ai le plus souvent besoin pendant la journée. Je regarde en sortant du boulot où j’en suis dans mon activité, mais c’est souvent la même chose : métro – boulot – métro donc pas de grosse surprise !

J’y porte plus attention quand je vais à la salle de sport car là j’ai envie d’atteindre mon objectif, donc ça peut me motiver à rester 15mn de plus que prévu sur le vélo elliptique !

Le bracelet fonctionne avec une application qui malheureusement n’est disponible que sur Apple store donc tant pis pour moi et mon Android. Il y a aussi une sorte d’application à installer sur l’ordinateur et à synchroniser avec le bracelet pour pouvoir suivre son évolution, et voir à quels moments de la journée on a eu une « alerte de non activité ». Oui car quand on n’a pas bougé depuis trop longtemps, le bracelet affiche des messages type « time to move ». L’inconvénient c’est que le bracelet ne vibre pas donc si on n’a pas les yeux rivés sur le bracelet, on le rate. Mais moi ça m’arrange car ça m’agacerait de sentir vibrer le truc tous les jours à 17h quand je suis au boulot et que je ne peux donc pas « mouver ».

Le site est bien foutu mais je ne l’ai pas encore pris en main par manque de temps je dois l’avouer, du coup je ne compare pas encore mes données mais ça ne saurait tarder !

Autre inconvénient, l’absence de prise en compte de certaines activités type le vélo ou les pompes (la fille qui dit ça comme si elle en faisait… haha).

Mais au final je me suis rendue compte que ça m’était égal car je m’en fou de savoir si le bracelet compte TOUT ce que je fais ou pas… je sais que j’ai fait du vélo c’est le principal non ? Je n’ai pas officiellement atteint mon objectif journalier car le bracelet n’a pas pris en compte ma ballade en vélo ? Pas grave, je n’ai plus qu’à faire un tour de parc en courant pour y arriver (enfin dans le monde parfait dans lequel je pourrais courir sans avoir le genou qui essaye de s’échapper). Au pire des cas je n’atteins pas le dit objectif, ça ne m’empêchera pas de dormir !

Je me rends compte qu’en fait je m’en fou complètement, je ne considère pas mon bracelet comme une source exacte de vérité qui doit dicter mes faits et gestes pour atteindre mon sacrosaint objectif de dépenses journalières. Non, juste comme un outil me permettant parfois de me motiver, et surtout d’avoir un suivi de mes activités. J’ai pu mieux comprendre comment s’organisent mes journées, et aussi réaliser que je ne bouge presque pas entre 9h et 18h : breaking news me direz-vous puisque je suis assise derrière un bureau, mais de le voir là sur mon écran « période de non activité : 9h » bah ça donne envie d’aller chercher son lunch en courant.

Je suis agréablement surprise par la précision du calcul de l’activité « jogging » en revanche, car lorsque je cours 13 minutes précisément, ça m’enlève 13mn de jogging sur mon bracelet !

De même, le bracelet « comprend » la différence entre les moments où je me bouge vraiment et ceux où je suis juste en train de me recoiffer ou de boire un coup, du coup-là il ne calcule pas d’activité dépensée.

En plus il va sous l’eau donc je peux nager avec !

Voilà, j’en suis donc très contente, d’autant plus que c’est le premier de la journée à me dire « good morning ! » (non ma vie n’est pas en train de devenir un mauvais remake de « Her », ne vous inquiétez pas…)

Ma semaine de sport au club med gym

Coucou tout le monde,

En sortant d’un partiel et sous un soleil radieux, j’ai décidé sur un énorme coup de tête de m’inscrire au Club Med Gym. (Oui moi c’est quand il fait beau que je décide de m’inscrire dans une salle de sport, cherchez l’erreur…).

Ne nous lançons pas dans le débat sur l’intérêt d’une salle de sport, j’avais envie de varier les plaisirs sportifs et de pouvoir participer à tout plein de cours collectifs.

Mardi : Après mon premier 10km officiel j’étais plus motivée que jamais à la pratique de sports en tout genre,  c’est donc toute guillerette que j’arrive à la salle mardi matin. Je décide de m’échauffer un peu avec une petite séance de vélo de 25 minutes (15km) puis de me diriger vers le tapis. En vue des 10km de l’équipe en juin (et avec l’objectif de passer sous la barre d’une heure), je programme 5km en 30 minutes. J’ai malheureusement été obligée d’arrêter au bout de 10 minutes à cause de mon genou qui encore une fois, me fait mal. Dès que je dépasse 7-8km j’ai mal au genou droit pendant plusieurs jours après, parfois au point d’avoir du mal à marcher. Je vais changer mes baskets dans la semaine, en attendant je décide de ne plus courir (ou plutôt c’est mon genou qui décide puisque apparemment c’est lui qui fait la loi !).

Mercredi : Comme une cruche j’ai mal lu l’heure du cours auquel je voulais participer, du coup là j’ai juste la possibilité de participer à celui de hip hop. Dans l’idée ça me dirait bien mais comme je ne sais pas trop en quoi vont consister les mouvements et que j’ai encore mal au genou je préfère être sage et faire du vélo : 15km en 25 minutes. Je souris en voyant une dame manger un pain au chocolat sur son vélo (je sais que faire du sport n’implique pas forcément un régime, mais tout de même !). Je passe ensuite sur le vélo elliptique pour 15 minutes, ce qui était une mauvaise idée car ma douleur au genou s’est réveillée. Après je vais à la musculation rejoindre les bad boys body buildés qui poussent des cris étranges à chaque soulevé d’haltères de 1000000 kilos. Alors déjà que je suis la seule fille dans la salle,  je mets en plus 10 minutes à comprendre le fonctionnement des machines : on me regarde comme si je débarquais de mars haha. Objectif : renforcer mes cuisses et mollets dans l’espoir de consolider mes genoux et renforcer mes bras (histoire de pouvoir porter un pack d’eau plus de 5 mètres).

Samedi : Je participe au cours d’abdo express de 15 minutes (c’était intense !) et je fais encore 25 minutes de vélo pour 14 kilomètres. Dans la série je mange sur mon vélo, j’ai carrément vu un mec manger un KFC ! (merci au passage de nous faire profiter de l’odeur de graille qui va avec…). Il y a des cours dans la piscine qui me tentent bien mais je suis pas sure que mon genou apprécie donc je rentre chez moi avec le sentiment de ne pas avoir assez transpiré.

J’ai prévu de changer mes baskets incessamment sous peu en espérant que cela règlera le problème… Sinon ce soir je participe à mon premier cours de Yoga de 1h15 au club med gym, je vous en dirais des nouvelles ! 😉

Ah et aussi, mon père m’a ramené un bracelet type fuelband des états unis, j’ai hâte de le tester ! 20140330_151951

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Très bonne semaine à tous !

 

Ma semaine de sport – du 3 au 9 février

Après deux semaines de repos forcé, j’ai enfin pu me remettre au sport.

Je n’ai pas voulu forcer de peur de me blesser à nouveau, ce qui explique en partie ma semaine de reprise assez light 🙂

Lundi : 5,4km en 38 minutes , je m’y remet doucement mais surement et ça fait vraiment du bien !

Mercredi : 1h de gym suédoise intensité « standard » (je pense de plus en plus à tester le cours intensif !!)

Dimanche : 5km très laborieux en 40 minutes pause comprise. J’ai couru direct après m’être levée, sans boire, et c’était horrible je n’arrivais juste pas à respirer. J’ai du m’arrêter au bout de 3km pour marcher quelques minutes. Définitivement, courir le matin dès le réveil c’est pas fait pour moi 🙂

A partir de demain je commence mon plan d’entraînement pour les foulées de l’assurance (plan que je n’ai pas encore cherché…).

Bonne fin de dimanche !

Ma semaine de sport – du 16/12 au 22/12

Semaine plutôt bien remplie niveau sport, donc je suis assez contente !

Lundi 16/12 : séance de sport à la maison : 120 abdos (6 exercices de 20) et 120 ciseaux (3 x 20 de chaque jambe)

Mardi 17/12 : running, 5km (tout rond !) en 31:47 minutes soit 9,4 km/heure. Sortie assez difficile, j’ai eu mal au genou, au dos et à l’épaule ! J’ai donc décidé de me reposer un peu et d’attendre la fin de la semaine pour repartir courir.

Mercredi 18/12 : 1 heure de gym suédoise avec un pote (c’est gratuit pour les hommes en décembre). J’ai bien rigolé car il a eu du mal à suivre, alors qu’il pensait que c’était pas « vraiment » du sport.

Jeudi 19/12 : une petite session de 15 minutes de NTC « leaner legs »

Vendredi 20/12 : rien, départ improvisé dans le Jura pour rejoindre mon copain en pensant bien à mettre ma tenue de sport dans la valise  😉

Samedi 21/12 : repos

Dimanche 22/12 : running, 6,7km en 42:09 soit 9,5 km/heure. Mon tout premier run dans le Jura, un vrai plaisir de courir à la campagne avec une vue dégagée ! Mes poumons me remercient pour ce bol d’air pur, même si j’ai un peu mal aux mollets après avoir franchi deux ou trois petites côtes ! Juste un peu déçue car la distance devait être de 9km (selon google map), et au final à peine 7, donc je n’ai pas encore vraiment commencé à  m’entraîner pour les foulées du 8ème !

Les deux semaines à venir risquent d’être moins chargées niveau sport, entre les fêtes et mon départ à Prague pour le nouvel an, mais je me tiendrais tout de même à un run minimum par semaine !

 

 

Retour sur mes résolutions 2013

L’année dernière au mois de décembre, j’étais en Australie. Et plus précisément en Tasmanie, une île au sud de l’Australie et qui est un véritable coin de paradis.

13865_10151315766340878_606779218_nLes tasmaniens sont des gens adorables, ouverts et proches de la nature. Nous avons appelé la Tasmanie « le pays des bisounours » tant nous étions étonnées par tant de gentillesse. La vie y est douce et tout semble être en harmonie avec la nature, et Hobart la capitale est un petit havre de paix.

Là-bas, j’ai découvert une autre vie. De l’autre côté de l’hémisphère j’ai découvert une autre façon de penser. Une île avec sa faune et sa flore particulière, et d’où l’on peut apercevoir des aurores australes.

C’est dans ce contexte que pour la première fois de ma vie, j’ai décidé de prendre des bonnes résolutions pour l’année 2013. Voyons si elles ont été tenues…

1 – Arrêter de fumer

L’air de Tasmanie est, paraît-il, l’un des plus purs que l’on peut trouver sur terre (proximité des vents polaires ou une histoire comme ça). Bref, ça + la nature omniprésente, fumer me semblait inapproprié à l’endroit, comme si ça faisait tâche.

Verdict : J’ai arrêté. Complètement. Je ne supporte plus l’odeur et demande à mes amis de fumer dehors. C’est bon, je crois que je suis guérie.

2 – Commencer à courir. Au moins 2 ou 3 fois par semaine

Avec l’arrêt de la cigarette, est venue une envie plus globale de prendre soin de moi et de mon corps. J’ai décidé de me mettre au sport et d’autres choses que vous découvrirez dans les résolutions 20130808_185157suivantes. Lorsque j’ai écrit ça, je courais depuis deux semaines par tranches de 5 minutes.

Verdict : Je cours une à deux fois par semaine, entre 5 et 8km pour l’instant. Je fais mon premier 10km le 26 janvier. Je pense qu’on peut dire que j’ai tenu ma résolution, même si j’avais vu grand pour le nombre de séances par semaine.

3 – Faire de la Gym Suédoise ou du sport en salle

Toujours dans mon optique « je commence le sport », je me suis directement dit qu’un complément à la course à pied serait bien.

Verdict : J’ai un abonnement à la gym suédoise. Pas d’abonnement à une salle de sport car elles sont excessivement chères vers chez moi, mais je fais du fitness à la maison (parfois).

4 – Aller plus souvent au musée ou voir des expositions qui m’intéressent

Dans ma motivation de fin d’année, je me suis dit qu’aller voir des expositions sur des sujets qui m’intéressent serait plus utile que de glander sur 9gag ou mes sites de streaming préférés durant mon temps libre.

Verdit : Fail. Je ne sais pas où part mon temps libre, mais visiblement pas assez dans les musées (sauf quand je suis allée à Lille). Ni dans mes séries d’ailleurs, que je n’ai plus le temps de regarder non plus. Je suis rentrée en France en avril et j’ai vu 4 expos à Paris depuis (et 2 à Lille qui étaient géniales). Peut mieux faire tout de même.

Expo Dynamo au Grand Palais

Expo Dynamo au Grand Palais

5 – Manger mieux

Cette résolution part de deux constats :
– En deux ans, j’ai pris 7 kilos. Jusqu’à un certain âge, manger macdo et grec tous les midis ne semblait pas avoir d’influence sur mon corps. Puis, ça a changé.
– Les plats préparés / transformés sont juste à vomir si tu te penches sur la liste des ingrédients (oui mieux vaut tard que jamais).

Verdict : Je ne dirais pas que je mange HYPER bien, mais je mange quand même mieux. Je cuisine davantage, j’essaye de manger bio quand je le peux mais bon ça reste occasionnel car au-dessus de mes moyens. J’essaye de faire le plus de choses moi-même et je n’achète plus rien de déjà préparé (sauf le kiri ❤ ). J’ai eu une ENORME prise de conscience qui peu à peu modifie mes habitudes alimentaires, même si je reste une grosse gourmande qui craque facilement 🙂

Qui achète ça ?

Qui achète ça ?

6 – Continuer les abdos

En Tasmanie avec la copine avec laquelle je voyageais, on faisait des abdos tous les jours via la vidéo Youtube « vos abdos en 8 minutes » qu’on faisait de mémoire vu que la wifi au fond de notre ferme… bah ça existait pas. C’était plutôt efficace, les résultats se voient rapidement.

Verdict : Fail. Parfois, ça me prend et j’en refais (je fais les mêmes exercices mais en me fixant un nombre et non plus une durée), mais ce n’est clairement pas tous les jours.

7 – Essayer d’écrire

J’ai toujours eu envie d’écrire un bouquin. Malheureusement, je n’ai pas beaucoup d’idées.

Verdict : j’ai un blog, ça compte ?

8 – Me mettre aux produits de beauté

J’ai jamais été très coquette, je ne sais pas me maquiller (crayon + mascara et BASTA, faut pas me parler de fond de teint je sais pas comment ça se met), j’ai jamais mis aucune crème (à quoi ça sert un gommage ?) et j’étais très bien comme ça (bon j’ai aussi la chance d’avoir une peau assez clémente) (ou alors sont-ce les crèmes qui créent une dépendance en faisant une vieille peau dès que tu les arrêtes ? Bon j’arrête la théorie du complot).
Bref, en voyant l’attirail (allégé en plus) de produits que ma copine avait ramené avec elle, je me suis posé des questions. Elle m’a raconté tout plein de trucs horribles qui vont arriver à ma peau quand je serais vieille si je ne mettais pas telle ou telle crème. J’ai donc décidé de m’y mettre.

Verdict : j’ai une crème hydratante et deux gommages, des shampoing bio et un masque bio ! Youpi, la révolution dans ma salle de bain ! Je lis quelques articles, mais j’ai quand même du mal à m’y intéresser pour de vrai… En plus, un matin sur deux j’oublie de mettre la crème. Je suis quand même une vraie fille ?

PS : Je trouve que quand on s’y intéresse et qu’on lit des articles sur les produits de beauté, il y a de quoi devenir fou. Si on les écoute, il faut mettre au moins 15 000 crèmes si on veut protéger sa peau de TOUT. J’ai découvert qu’il y avait une crème à mettre après la douche pour « soigner » sa peau du calcaire reçu à cause de l’eau.

J’ai donc envie de dire : où s’arrête le soin et où commence le marketing ? Je peux me tromper hein, mais je ne suis pas sure de l’utilité de TOUS les produits.

 Bilan : je pense qu’on peut dire que j’ai bien tenu mes résolutions !

Maintenant, va falloir que j’en trouve des nouvelles pour 2014… à suivre donc !